<!-- shortcut:[Meta] --> PREMIÈRE NOUVELLE - ...pour une culture raisonnée
Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
PREMIÈRE NOUVELLE

...pour une culture raisonnée

C'est un truc que je partage...#1

Publié le 12 Octobre 2015 par Vince Bath dans recyclage

Moi, j'ai toujours aimé mes silences. Beaucoup. C'est un truc que je partage avec Mozart.

D'ailleurs je vous mets au défi de pouvoir distinguer le mien du sien à la fin du Lacrimosa qui suit.

commentaires

Économie

Publié le 11 Octobre 2015 par Vince Bath

J'ai décidé de mettre un peu de vie de côté. Pour mes vieux jours. J'ai réduit mes dépenses:

Deux trois clopes par jours, une ou deux bières de temps en temps, une embardée à l'occasion histoire de se rappeler l'ancien temps.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

commentaires

Mes détestations.

Publié le 28 Août 2015 par Vince Bath dans infléxions

Prenons le melon.
D'emblée, la tentation est grande de le jeter ; sa forme, son poids comme un défi à l'athlète... on en ferait naturellement l'objet d'une discipline de lancé, comme on lance ou on se débarasse d'un poids. On le lancerait le plus loin possible, on prendrait les mesures et c'en serait fait.
Mais l'Homme étant ce qu'il est, palpe, sent, dissèque, goûte avant de faire d'un bidule, soit un objet de discipline olympique soit un aliment. C'est ainsi qu'il le palpa, le senti, le disséqua, le goûta et, bizarrerie des bizarreries, l'aima .
Pourtant, comme pour sommer l'Homme de se méfier,le melon se pare d'une peau épaisse à rayures verticales sensées l'affiné mais totalement ridicule, rugueuse au touché et à l’œil, aux couleurs tellement mal définies, parfaitement inesthétique donc, laquelle peau ne laisse, certes, ni voir sa chaire rosâtre-orangeâtre, ni sentir son odeur douceâtre, mais aurait dû lui mettre la puce à l'oreille à défaut de l'eau à la bouche. Ce manque de franchise aurait pu rebuter l'Homme, mais opiniâtre, l'ouvrit, découvrit donc toutes ses tares, le goûta et aima son non-caractère.

En résumé, le melon fit tout ce qu'il pu(e) pour être détesté ou pour séduire le cochon dont il possède un semblant d'ébauche de queue mais ne parvint même pas à tenir cet objectif.
Bref, l'idée de melon est une anomalie autant botanique qu'humaine.
C'est l'histoire de deux anomalies qui se rencontrent.

 

Dans ma quête d'objectivité, j'ai recueilli quelques témoignages d'amateurs de melon :

« il manque de sucre »- « il est trop ferme »- « il donne du goût au beurre »- « il contamine le réfrigérateur ».-

Rarement, « il est parfait ».Et pourtant...
Bref, l'Homme n'aurait jamais dû rencontrer le melon.
Et si vous saviez comme il est bon de détester le melon.
Essayez, vous verrez.

commentaires

Érection

Publié le 27 Mars 2015 par Vince Bath dans infléxions

La grande vanité de l'homme viendrait de ce qu'il prétend défier la loi de l'attraction universelle par la manifestation érectile de son attraction sexuelle.

Frederic Dard a dit a ce sujet: "Le sexe masculin est ce qu'il y a de plus léger au monde, une simple pensée le soulève."

commentaires

Antès-Despuès # 2

Publié le 13 Février 2015 par Vince Bath dans histoires de l'art

Antès-Despuès # 2

Et naquit un nouveau genre.

commentaires

Afficher plus d'articles

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>