<!-- shortcut:[Meta] --> PREMIÈRE NOUVELLE
Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
PREMIÈRE NOUVELLE

...pour une culture raisonnée

Antès-Despuès # 2

Publié le 13 Février 2015 par Vince Bath dans histoires de l'art

Antès-Despuès # 2

Et naquit un nouveau genre.

Lire la suite

Antès-Despuès

Publié le 12 Février 2015 par Vince Bath dans recyclage

"L'ecce Homo" de Elias Garcia Martinez restauré par Cecilia Gimenez.

"L'ecce Homo" de Elias Garcia Martinez restauré par Cecilia Gimenez.

"J'ai une peur panique que l'on aille un beau jour me canoniser. Je ne veux pas être un saint, plutôt encore un pitre... Peut-être suis-je un pitre... Et cependant, ou plutôt, pas cependant - car, jusqu'ici, il n'y a rien de plus mensonger que les saints - c'est la vérité qui parle par ma bouche. Mais ma vérité est terrible, car jusqu'à présent, c'est le mensonge que l'on baptisait vérité." F. Nietzsche (Ecce Homo)
 


" Le conservateur de Borja a souligné que Cecilia Gimenez, l'auteur octogenère de la restauration, était « pleine de bonne volonté » mais n'avait pas eu la permission de restaurer l'Ecce Homo. Elle affirme au contraire que les fidèles doivent faire eux-même les réparations nécessaires à l'église depuis des années et qu'on lui a demandé de restaurer l'oeuvre. Selon le Telegraph, elle se serait livrée aux autorités locales en admettant avoir perdu le contrôle des pinceaux.

Le Christ de Garcia Matinez supplicié est en train d'être examiné pour savoir si les dommages sont irréversibles. En attendant, les Espagnols s'amusent que ce que le Huffington Post appelle « la pire restauration de toute l'histoire »." Faits-Religieux.com - 23 aout 2012
 
Lire la suite

Baffouillages # 2

Publié le 10 Février 2015 par Vince Bath dans infléxions

J'ai le don de "prestidigitation". En le prononçant d'en faire disparaître une ou deux syllabes.

Que penser de la dyslexie sinon qu'elle touche des personnes qui ne maîtrisent ni son orthographe, ni son énonciation.

Lire la suite

Baffouillages

Publié le 9 Février 2015 par Vince Bath dans infléxions

Les lettres se suivant déjà de très près, il suffit que l'une d'elle décide de ralentir le mouvement général pour que toutes se confondent.

 

De la première lettre d'un mot à la dernière, il y a parfois un trop grand pas que je ne saurais franchir sans trébucher.

 

Il suffit parfois d'un double "s" mal négocié en milieu de mot pour que je glisse et m'étale à l'arrivée.

 

Préméditer le point final, freiner à temps. Voilà sinonc'qu'ilpeutadvenir.

Lire la suite